© 2018 LISA GERVASSI

  • Instagram - Black Circle
Une saison sans fin
(2016-2020)
N&B / B&W
prise de vue numérique et argentique, tirage numérique /
digital & film photography, digital printing 

Cela fait quatre ans que j'ai quitté la ville de Mexico, pour venir m'installer dans la campagne aveyronnaise.

Je remarque qu'ici les saisons sont clairement quatre. 

Les transformations perçues et vécues au fil de ces années, m'ont amenée à réfléchir sur l'influence des saisons et, plus particulièrement, dans le contexte actuel du dérèglement climatique, sur l'influence des événements météorologiques défavorables dans la nature, la vie, l'alimentation et l'activité humaine.

 

L'hiver paraît toujours long : ses journées sont rythmées par les mêmes rituels, les mêmes habitudes voire les mêmes gestes. La vie et la couleur dans le paysage s'éteignent petit à petit, endormies sous nos pieds elles attendent l'arrivée du printemps pour éclore.

Submergé dans un silence cotonneux, notre espace se réduit à une maison, la vallée enclavée dans laquelle elle se trouve et les bois qui nous entourent et dans lesquels nous nous évadons pour rêver.

L'homme, le cheval, les chiens de chasse figurent ponctuellement dans ce territoire, dans cette campagne fraîche et brumeuse, dominée par les arbres.

Toujours chargée de mystère, l'image surgit d'un épais brouillard. En elle se dissimulent les sensations, les rêveries et la vie éprouvée au fil d'une saison qui semble être sans fin.

Dans cette solitude monotone l'ombre d'un doute vient perturber l'esprit : 

et si cette année le printemps refusait de venir ?

Exposition visible du 12/03 au 12/04/2020

aux Hauts Parleurs, VDR